Réseau de santé en néphrologie Ile-de-FranceRéseau de santé en néphrologie Ile-de-FranceRéseau de Néphrologie d'Ile de France  
 

Le Réseau RENIF

Espace patients

Echos de la recherche

Centres de consultation

Dialyse et transplantation

Espace professionnels de santé

Recommandations

Associations partenaires

L'agenda du réseau de santé Nephronest
Agenda
Accéder à l'espace des professionnels de santé
Espace Pros
Calculez en ligne le COCKROFT, le MDRD et l'IMC de vos patients
Calculette
Rechercher sur le site NephronEst
Chercher
Rechercher sur le site NephronEst
Hyponatrémie
 

 

Sites de santé de confiance certifiés HONcode:


Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les
principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

 

RENIF   > Clin d'oeil

 

Rénif'mag n°11 "30 ans de recherche en néphrologie"

Rénif'mag n°11 '30 ans de recherche en néphrologie'

La recherche néphrologique a beaucoup progressé ces 30 dernières années en particulier grâce à la génétique et à l’immunologie. Les avancées technologiques comme le séquençage du génome, le développement des techniques de protéomique (analyse des protéines), les progrès considérables des techniques d’imagerie cellulaire ont permis des avancées importantes dans la compréhension des maladies génétiques des glomérules (filtres rénaux) et des vaisseaux (syndrome hémolytique et urémique), des mécanismes de l’insuffisance rénale chronique et de sa progression, et des conflits immunologiques affectant le rein (glomérulopathie extramembraneuse, syndrome néphrotique). Ces progrès ont débouché sur la mise au point de thérapeutiques ciblées, très spécifiques, dans les maladies immunologiques, la préservation du rein greffé contre le système immunitaire, la progression de la fibrose tissulaire qui détruit le rein (lire les articles des Professeurs Rondeau et Boffa dans ce numéro).

Il reste cependant beaucoup à faire dans la compréhension de maladies fréquentes et parfois graves comme la néphropathie à dépôts d’IgA (maladie de Berger), des mécanismes des complications cardiovasculaires et du rôle de cellules souches dans la réparation rénale. Les progrès thérapeutiques  viendront de la recherche dont l’objectif est de développer de nouveaux médicaments et d’identifier des « biomarqueurs » permettant de prédire l’évolution des maladies et de mieux suivre l’efficacité des traitements. Le rôle des patients est considérable par leur participation à des cohortes comme celle décrite par le Docteur Bénédicte Stengel dans ce numéro. L’enjeu est de taille : mieux comprendre, mieux traiter et plus encore mieux prévenir !

Professeur Pierre Ronco

Vice-président du réseau Rénif

téléchargement :

RM11_site.pdf

RENIF  >  Clin d'oeil